Les communiqués de presse

Retrouvez ici l’ensemble des communiqués de presse publiés par les élus du groupe CRC.

Lire la suite

La Cour des comptes s’attaque aux enseignants plutôt qu’au sous-financement

Système éducatif -

Par / 2 décembre 2021

Le 1er décembre, la Cour des comptes a rendu un rapport indiquant notamment que 10 % des heures de cours seraient perdus pour les collégiens et les lycéens du fait du non remplacement d’enseignants absents.

Le manque d’enseignants remplaçants pour suppléer leurs collègues, pourtant en moyenne moins absents que l’ensemble des salariés, nuit à la réussite des élèves et les prive d’un volume important d’heures de cours.

Nous n’avons cessé d’alerter sur cette situation et de dénoncer la suppression de près de 7500 postes dans le secondaire durant ce quinquennat. Il est urgent de revenir sur ces suppressions mais aussi de mener un vaste plan de recrutement pluriannuel, permettant d’avoir un contingent suffisant de remplaçants, tout particulièrement au moment où une 5ème vague de Covid semble se développer.

Malheureusement, ce n’est pas la piste qu’explore la Cour des comptes. En effet, ses préconisations, qui ne peuvent qu’amplifier la crise de recrutements en dégradant les conditions de travail et d’enseignement, visent en réalité à tenter de faire croire qu’on peut faire mieux avec moins.

Ainsi, la Cour des comptes préconise de supprimer l’avancement automatique des enseignants et les mécanismes négociés du PPCR et du GVT. Ces derniers seraient remplacés par des avancements « au mérite » décidés par le directeur d’établissement qui évaluerait, en lieu et place de l’inspecteur académique, les équipes pédagogiques. Alors que l’OCDE pointe un important retard français en matière de rémunération des enseignants français vis-à-vis de leurs homologues étrangers, et alors que la masterisation des concours visait à donner une qualification à BAC+5 aux enseignants, ces suppressions aggraveraient la crise de vocation.

La systématisation de la double matière enseignée, l’obligation de remplacement dans le temps de service et l’annualisation du temps de travail s’inscrivent dans la logique du ministère d’augmenter les heures supplémentaires. Or, les derniers chiffres de l’OCDE et du ministère montrent que les enseignants français, loin des images véhiculées, travaillent plus que leurs homologues étrangers et qu’une partie des salariés du privé. Alors que le taux d’encadrement des élèves est plus haut qu’ailleurs, les jeunes ont besoin d’enseignants disponibles et de remplaçants en nombre suffisant, pas d’enseignants devant accumuler toujours plus de groupes.

Les parlementaires du groupe communiste, républicain, citoyen et écologiste contestent fortement ces nouvelles recommandations de la Cour des comptes. Ils rappellent que face à la défiance vis-à-vis de l’école que montrait une nouvelle enquête du journal Libération ce 1er décembre, il est essentiel de réinvestir massivement. Alors que la part du PIB consacré à l’enseignement a baissé d’un point en 15 ans, il est urgent de procéder à des recrutements afin d’assurer le remplacement des enseignants et la réduction du nombre d’élèves par classe.

Les derniers communiqués

Les communiqués de presse Une étape importante pour la protection des droits de ces travailleurs

Directive européenne relative aux travailleurs indépendants des plateformes numériques - Par / 8 décembre 2021

Les communiqués de presse Un aveu d’échec pour la France

Rupture du contrat des sous-marins australiens - Par / 17 septembre 2021

Les communiqués de presse Une victoire pour nos libertés publiques et notre démocratie

Censure partielle de la loi relative à la sécurité globale - Par / 20 mai 2021

Les communiqués de presse Emmanuelle Wargon, encore un effort !

Prolongation de la trêve hivernale - Par / 3 février 2021

Administration