Les communiqués de presse

Retrouvez ici l’ensemble des communiqués de presse publiés par les élus du groupe CRC.

Lire la suite

Les élus locaux ont raison de ne pas se porter caution de l’austérité et de l’autoritarisme du pouvoir

Conférence des Territoires -

Par / 3 juillet 2018

Le Premier ministre entend présider, le 12 juillet prochain, une conférence nationale des territoires, à laquelle l’ensemble des collectivités ont décidé de ne pas participer. C’est un événement inédit.

Il traduit la profonde colère des élus locaux, dont la légitimité, celle des programmes qu’ils ont élaborés avec leurs concitoyens, est de plus en plus remise en cause.

Cette colère est aussi celle des populations, des agents et des usagers des services publics, des acteurs locaux du monde économique, social, associatif qui subissent de plein fouet les conséquences d’une course folle à l’austérité et à l’autoritarisme.

Les élus locaux ont raison de dénoncer ainsi la mise sous tutelle financière des collectivités, avec une contractualisation punitive qui aura des conséquences sur toutes les collectivités. Ils ont raison de s’inquiéter de la recentralisation de la politique d’apprentissage, de rappeler que les collectivités ont déjà payé un lourd tribut à la baisse des déficits publics de l’État sous le précédent quinquennat et d’exiger que soit mis un terme aux transferts de charges sur les Départements, au titre des Allocations Individuelles de Solidarité et de la prise en charge des mineurs non accompagnés.

Plus globalement, ils sont légitimes à refuser que s’aggrave encore la mise en cause de tous les services publics de proximité, y compris ceux dépendant directement de l’Etat, tant elle porte atteinte à la cohésion territoriale et à l’égalité d’accès aux services publics de nos concitoyens.

Face à l’approfondissement de la crise politique et démocratique, les Sénatrices et Sénateurs Communistes, Républicains, Citoyens et Ecologistes relèvent deux enjeux qui devraient être le cœur d’une Conférence des Territoires en prise avec la réalité :

- La mobilisation de recettes nouvelles dans le budget de l’État, à l’image d’un Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi inefficace, permettant de renoncer à une nouvelle curée dans la dépense publique des collectivités, prévue à hauteur de 13 milliards d’euros sur le quinquennat ;

- la relance de la Décentralisation qui permette de mieux prendre en compte les besoins des populations et des territoires, comme elle l’a démontré depuis près de 40 ans, et de redonner du souffle à la démocratie.

Nos territoires, leurs élus n’ont nul besoin de conclaves où le pouvoir exécutif leur vend la potion amère de l’austérité. Ils exigent, avec de plus en de force, des politiques de relance des services publics, garants des droits des populations et soucieux d’un aménagement du territoire équilibré.

Les derniers communiqués

Les communiqués de presse Un nouvel acte de mépris à l’égard des personnes en situation de handicap

Rejet de notre proposition de loi visant à mieux indemniser les allocataires de l’AAH - Par / 26 octobre 2018

Les communiqués de presse Un affront pour la République

Visite officielle du président du Parlement ukrainien - Par / 11 juin 2018

Administration