Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Ces chercheurs sont parfois payés 6 à 8 mois après le début de leur contrat

Précarité des enseignants vacataires à l’université -

Par / 12 juillet 2019

Madame Laurence Cohen alerte Mme la Ministre chargée de l’Enseignement supérieur sur la précarité des enseignantes et enseignants vacataires en université.
Ces chercheuses et chercheurs travaillent souvent sans contrats ni bulletins de salaires, lesquels sont fournis des mois après le travail réellement effectué.

Leur paiement est lui aussi très tardif, dans le meilleur des cas 4 à 6 mois après le début du contrat. Parfois, les délais sont encore plus longs : une chargée de cours de l’université Paris-8 témoigne n’avoir été payée qu’en juillet 2019 pour un contrat se terminant en décembre 2018. Comment ces jeunes, en situation précaire, sont-ils censés vivre en attendant d’être payés ? Certains d’entre-deux sont au RSA pour survivre. Mais là encore, les retards administratifs entraînent des ruptures d’indemnités, par exemple quand le vacataire n’est pas en mesure de présenter chaque mois un bulletin de salaire justificatif à la CAF.

Leurs contrats, des missions ponctuelles de quelques mois, ne leur donnent aucune garantie d’être reconduits l’année suivante.

De plus, les vacataires encore étudiants en thèse n’ont droit ni aux congés maladie ni aux congés maternité. Les vacataires en post-doctorat doivent quant à eux justifier d’une autre activité principale, d’au moins 20h par semaine, ou se déclarer autoentrepreneur et facturer à leur compte les prestations d’enseignement.

Selon le Collectif des travailleuses et travailleurs précaires de l’enseignement supérieur et de la recherche, « la rémunération des vacataires nécessite de longs échanges avec des administrations elles-mêmes précarisées. Les vacataires apprennent parfois en cours de semestre qu’ils ou elles ne remplissent pas les critères pour être payés. »

Tout est fait pour précariser et fragiliser ces personnes qui, pourtant, sont « l’excellence de la nation », titulaires des plus hauts diplômes français existants. Il n’est pas acceptable que ces gens extrêmement brillants, qui forment des générations de jeunes à l’université soient si peu considérés.

En avril 2017, le secrétaire d’État à l’Enseignement Supérieur, Thierry Mandon, avait envoyé une circulaire aux présidents et présidentes d’université pour demander « la mise en paie régulière et sans délai des vacations ». Cela n’a malheureusement pas été appliqué. De nombreux collectifs de chercheurs et chercheuses dénoncent cette situation et vous ont alertée, Mme la Ministre, lors d’une lettre ouverte en mai 2018.

Ainsi, elle lui demande de se pencher urgemment sur la question, afin ces vacataires soient payé.e.s régulièrement et que des postes pérennes, avec davantage de titularisations, soient créés pour lutter contre cette instabilité professionnelle.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Ce financement est indispensable !

Financement du Laboratoire Français du Fractionnement et des biotechnologies - Par / 1er avril 2020

Les questions écrites Handicap et inégalités

Manque d’application de la Loi de 2005 - Par / 1er avril 2020

Les questions écrites Fichage de la population ?!

Logiciel GendNotes et surveillance politique - Par / 11 mars 2020

Les questions écrites Violences sexistes au travail

La ratification de la convention 190 de l’OIT ne peut plus attendre - Par / 10 mars 2020

Les questions écrites La culture française est infectée par le coronavirus !

Impact du COVID-19 sur le statut des intermittent·es - Par / 10 mars 2020

Les questions écrites Conditions de détention des mineurs non accompagnés

Stigmatisation, manque de personnels et manque de moyens - Par / 4 mars 2020

Les questions écrites Nouveau règlement liberticide à l’université ?!

Attaque contre la liberté de se réunir - Par / 26 février 2020

Les questions écrites Précarité à l’hôpital

Multiples recours aux CDD dans les hôpitaux publics - Par / 25 février 2020

Les questions écrites Endives contaminées aux OGM ?!

Variétés rendues tolérantes aux herbicides - Par / 19 février 2020

Les questions écrites Mains arrachées ou maintien de l’ordre ?

Dangerosité des grenades GM2L - Par / 19 février 2020

Les questions écrites Expérimentation des maisons de naissance

Quel bilan depuis 2013 ? - Par / 10 février 2020

Les questions écrites Les grévistes ne sont pas toujours comptabilisés !

Méthode officielle de comptage des professeurs grévistes - Par / 21 janvier 2020

Les questions écrites Il en va de la sécurité des patients

Déclaration des Evénements Indésirables graves (EIG) dans les établissements de santé - Par / 20 décembre 2019

Les questions écrites La précarité tue !

Immolation d’un étudiant à Lyon - Par / 13 novembre 2019

Les questions écrites Les demandeurs d’asile privés d’argent liquide

Leur carte de retrait devient une carte de paiement - Par / 7 novembre 2019

Les questions écrites Cette disparition va entrainer une invisibilisation des chiffres des violences sexuelles et sexistes

Suppression de l’Observatoire National de la délinquance et des réponses pénales - Par / 17 octobre 2019

Administration