Les questions orales

L’ensemble des questions orales posées par votre sénatrice ou votre sénateur. Au Sénat, une question orale peut, suivant les cas, être suivie d’un débat. Dans ce cas, chaque groupe politique intervient au cours de la discussion.

Lire la suite

Non à la réforme de la formation des orthophonistes

Question orale n° 1483S adressée à M. le ministre du travail, de l’emploi et de la santé -

Par / 23 novembre 2011

Mme Laurence Cohen interroge M. le ministre du travail, de l’emploi et de la santé sur la réforme en cours de la formation des orthophonistes. Les orthophonistes sont formés depuis la création officielle de la profession, en 1964, à l’université au sein des facultés de médecine. La formation initiale se déroule depuis 1986 en quatre ans.

Depuis deux ans, au sein des deux ministères de tutelle - de la santé et de l’enseignement supérieur-, une réforme de leurs études est en cours pour faire reconnaître un niveau d’études basée sur cinq ans, en Master 2, pour être davantage en adéquation avec les avancées scientifiques.

Les annonces récentes de reconnaître leur formation initiale en master 1 et de créer un métier d’orthophoniste praticien accessible par la poursuite des études en Master 2, ont engendré une véritable opposition et inquiétude chez les professionnels et les futurs professionnels. Premièrement, ces praticiens font valoir, de façon légitime, que le niveau Master 1 ne correspond à aucun grade universitaire, ce qui est donc dévalorisant et pénalisant. Deuxièmement, la création de deux niveaux va démanteler l’unicité de leur profession en créant une orthophonie à deux vitesses.
Ces hommes et ces femmes prennent en charge au quotidien des pathologies extrêmement variées et complexes tels que la dyslexie, la dysphasie, la dysorthographie, la dyscalculie, l’autisme, la surdité, le bégaiement, bref les troubles du langage oral et écrit ainsi que du raisonnement logico-mathématique.
Dans un contexte de tension démographique et de difficultés d’accès aux soins, l’hyperspécialisation de quelques professionnels ne pourra répondre à la demande croissante de la population, de plus en plus concernée par les troubles de la voix, de la parole, du langage et de la communication.

La richesse de cette profession réside notamment dans la possibilité de prise en charge du langage dans tous ses états, et ce quel que soit l’âge du patient.
Cette réforme de la formation initiale ne respecte pas la méthodologie et la définition du métier validé dans le référentiel de compétences.

Au regard de ces éléments, Mme Laurence Cohen souhaite savoir comment le Ministre entend répondre à présent aux désaccords et inquiétudes exprimés par toute la profession, et quelles garanties il compte apporter pour préserver l’unicité de cette profession.

Les dernieres interventions

Les questions orales Maintenance aéronautique à Orly

Maintien de l’emploi & des activités économiques dans le Val-de-Marne - Par / 6 janvier 2016

Les questions orales Difficultés du pôle aérien d’Air France

Maintien de la filière aéronautique française - Par / 6 janvier 2016

Les questions orales Situation de l’IVG en France

Question orale à la Ministre de la Santé et des droits des femmes - Par / 19 novembre 2014

Les questions orales Suppression des ordonnances bizones

Question orale à la Ministre de la Santé - Par / 21 décembre 2012

Les questions orales Question orale au gouvernement

Forum Alternatif Mondial de l’Eau - Par / 7 février 2012

Les questions orales Non à la réforme de la formation des orthophonistes

Question orale n° 1483S adressée à M. le ministre du travail, de l’emploi et de la santé - Par / 23 novembre 2011

Administration