[(3159|non) Commission d'enquête sur les causes de la panne d'électricité du 4 novembre 2006 - Laurence Cohen, sénatrice du Val de Marne

Nos propositions de lois

Retrouvez ici l’ensemble des propositions de loi déposées par le groupe CRC.

Lire la suite

Commission d’enquête sur les causes de la panne d’électricité du 4 novembre 2006

Par / 8 novembre 2006

SENAT

PROPOSITION DE RESOLUTION tendant à la création d’une commission d’enquête sur les causes de la panne d’électricité du 4 novembre 2006, et sur l’état de la sécurité d’approvisionnement de l’électricité en France dans le cadre des politiques européennes d’ouverture à la concurrence du secteur énergétique.

Exposés des motifs

Mesdames, Messieurs,
Le samedi 4 novembre vers 22 heures une panne d’électricité a touché l’ouest de l’Europe. Il semblerait que suite à une défaillance du réseau allemand de lignes de haute tension, la France, l’Italie, la Suisse, les Pays-Bas, la Belgique, l’Espagne et le Portugal, pays interconnectés à l’Allemagne et en déficit de production à cette heure là, aient subi les effets de cette panne, plongeant 10 millions d’européens dont cinq millions de français dans le noir.

La France a été privée de 5 200 MW soit à peu près l’équivalent de 10% des capacités alors mobilisées de ses centrales nucléaires. Face à l’impossibilité de combler un tel déficit en produisant plus, il a été nécessaire de procéder à un délestage fréquencemétrique de tout ou partie du 1er échelon. La puissance délestée en France est estimée selon les études entre 6000 et 7000 MW. L’enjeu était de taille puisqu’il s’agissait d’éviter un écroulement total du système qui aurait privé d’électricité 100 à 200 millions d’européens et ce pendant plusieurs jours pour certains.
Si on a évité les pannes gigantesques et dramatiques qu’ont connues les habitants du nord-est des Etats-Unis et du Canada, ainsi que 60 millions d’Italiens en 2003, la panne de ce week-end montre que la France n’est pas à l’abri de tels scénarios.
De plus les délestages n’ont pas été sans conséquence. Ils ont touché de nombreuses régions de l’Est à l’Ile de France et de Rhônes-Alpes à la Normandie. Plusieurs TGV ont subi des retards et les secours ont été submergés d’appels.

La rupture du réseau d’approvisionnement a été, selon les observateurs, consécutive à un incident dans le nord de l’Allemagne, où suite à la mise hors tension volontaire de 2 lignes 400 KW pour laisser passer un bateau sortant d’un chantier naval, des surcharges sont apparues sur une ligne 400 KW et une ligne 225 KW. Elles n’ont pu être levées, entraînant le déclenchement de 15 à 20 lignes du Nord au Sud de l’Europe conduisant ainsi à la séparation du réseau. Plusieurs hypothèses sont avancées pour expliquer l’origine de la panne.

Face à la gravité de cet événement, il apparaît nécessaire d’établir toute la transparence sur les causes de la perturbation du réseau électrique français par ces évènements. En effet, à l’heure actuelle aucune réelle explication n’a été donnée. Il apparaît urgent de procéder à une analyse approfondie pour déceler les causes de l’incident. A cette fin, il vous est proposé de créer une commission d’enquête qui pourra s’acquitter de cette mission en toute indépendance.

De plus, lors de la panne, une perte de production éolienne d’environ 5000 à 6000 MW a été constatée dans le nord de l’Allemagne. L’Espagne a également signalé la perte de 2000 MW d’éolien. Ceci est extrêmement préoccupant pour la sûreté du système électrique européen car ces déclenchements massifs d’éolien ou de cogénération ont été un facteur aggravant de l’incident.

Au delà de cette panne il reste que la question de la dépendance des systèmes électriques en Europe est complexe. En outre, le transport de quantité massive d’énergie électrique sur des distances importantes n’est pas en soi générateur de sûreté pour le système électrique européen. A l’heure où nombreux sont ceux qui évoquent une Europe de l’énergie, ne serait-il pas prudent que la commission d’enquête dresse un état des lieux sur la sécurité de l’approvisionnement en électricité en Europe dans le cadre des politiques d’ouverture à la concurrence du secteur de l’énergie ? Ne serait-il pas opportun que la commission d’enquête s’intéresse notamment au contrôle et à la maîtrise des transits d’interconnexion par les gestionnaires de réseaux européens ?
La sécurité d’approvisionnement en électricité et l’indépendance énergétique doivent être assurées au niveau européen afin d’éviter que des pannes d’une ampleur plus grande se produisent. C’est pourquoi il vous est demandé, Mesdames, Messieurs, d’adopter la présente proposition de résolution.

Proposition de résolution

ARTICLE UNIQUE
En application de l’article 6 de l’ordonnance 58-1100 du 17 novembre 1958 et de l’article 11 du Règlement du Sénat, il est créé une commission d’enquête, composée de 21 sénateurs, sur les causes de la panne d’électricité du 4 novembre 2006, et sur l’état de la sécurité d’approvisionnement de l’électricité en France dans le cadre des politiques européennes d’ouverture à la concurrence du secteur énergétique.

Les dernieres interventions

Nos propositions de lois Une mesure évidente de justice fiscale

Rétablissement de l’impôt de solidarité sur la fortune - Par / 20 mars 2019

Nos propositions de lois Un tel bilan d’activité mériterait une présentation devant le Parlement

Présentation du rapport annuel consacré aux droits de l’enfant du Défenseur des droits devant le Parlement - Par / 20 novembre 2018

Nos propositions de lois Une nouvelle dérégulation du secteur du logement

Encadrement des activité des plateformes de locations pour de courtes durées - Par / 16 mars 2018

Nos propositions de lois Cette immunité n’est pas acceptable

Délit d’entrave des directeurs d’établissements publics au fonctionnement du CHSCT - Par / 31 juillet 2017

Nos propositions de lois Ces variétés continuent à être cultivées sans contrôle sur leurs impacts environnementaux et sanitaires

Moratoire sur la mise en culture des semences de colza et de tournesol tolérantes aux herbicides issues de mutagénèse - Par / 9 juin 2017

Nos propositions de lois Le CDG Express, un projet inutile et coûteux

Abrogation de la loi autorisant la ligne Charles de Gaulle Express - Par / 17 mai 2017

Nos propositions de lois Il en va de la liberté des femmes à disposer de leur corps

Inscription du droit à l’IVG dans la Constitution - Par / 10 mai 2017

Nos propositions de lois Nul ne peut être propriétaire des constituants génétiques du vivant

Limites du champ de protection d’un brevet concernant une information génétique - Par / 20 avril 2017

Nos propositions de lois Il faut permettre aux CHSCT de mieux jouer leur rôle

Comités de site pour les zones d’activités spécialisées - Par / 14 février 2017

Administration