[(3893|non) Elections sénatiorales - Laurence Cohen, sénatrice du Val de Marne

Nos propositions de lois

Retrouvez ici l’ensemble des propositions de loi déposées par le groupe CRC.

Lire la suite

Elections sénatiorales

Par / 16 mai 2008

EXPOSÉ DES MOTIFS

Mesdames, Messieurs,
La présente proposition de loi a pour objet d’améliorer la représentativité du Sénat ainsi que son adéquation à la France d’aujourd’hui.
Ce texte peut être adopté rapidement, ce qui ne se substitue nullement à la nécessité d’une réflexion plus approfondie sur le mode de scrutin sénatorial dont l’injustice sur le plan de la représentation des forces politiques de notre pays est régulièrement soulignée.

Cette réflexion devra également porter sur le rôle spécifique d’une deuxième chambre et sa nécessaire évolution.
En effet, le Sénat depuis son origine, compte tenu de son mode d’élection, joue un rôle politique important de contrepoids à la volonté populaire : une assemblée toujours à droite bloquant toute velléité de transformation progressiste de la société. Elle impose ainsi un consensus a minima en cas de cohabitation avec une Assemblée nationale acquise à la gauche. Il faut rappeler qu’en matière constitutionnelle, le Sénat dispose d’un réel droit de veto, comme pour les lois organiques le concernant.
L’importance de son travail et son influence en matière législative nécessitent pour le moins une démocratisation et donc un réexamen de l’assise démographique de la Haute Assemblée et de son mode d’élection.

Par les articles 1er et 2, les auteurs proposent d’organiser les élections sénatoriales selon le mode de scrutin proportionnel dans tous les départements comprenant trois sénateurs au minimum, alors qu’aujourd’hui il ne concerne que les départements comprenant quatre sénateurs. La proportionnelle est une garantie fondamentale de pluralisme. C’est un moyen indispensable pour assurer la parité, la représentation des jeunes, en favorisant le renouvellement et bien entendu à garantir la représentation politique la plus large.
Par les articles 3 et 4, il est proposé de modifier le mode de désignation des délégués sénatoriaux.

Le système actuel fait dépendre le nombre de délégués de l’effectif du conseil municipal.
Les auteurs proposent de modifier cette règle en édictant le principe de chaque conseil municipal élit un contingent de délégués déterminé en fonction de la population, à raison d’un délégué par tranche de 300 habitants.

Les auteurs estiment enfin, que toute tentative de revalorisation du rôle du parlement sera vaine ou de l’ordre de l’intention si la démocratisation des modes de scrutins en général, sénatorial en particulier, n’est pas engagée.

PROPOSITION DE LOI
Article 1er

Le premier alinéa de l’article L. 294 du code électoral est ainsi rédigé :
« Dans les départements qui ont droit à deux sièges de sénateurs au plus, l’élection a lieu au scrutin majoritaire à deux tours. »

Article 2
Le premier alinéa de l’article L. 295 du code électoral est ainsi rédigé :
« Dans les départements qui ont droit à trois sièges de sénateurs au moins, l’élection a lieu à la représentation proportionnelle suivant la règle de la plus forte moyenne sans panachage ni votre préférentiel. »

Article 3
Les six premiers alinéas de l’article L. 284 du code électoral sont remplacés par un alinéa ainsi rédigé :
« Les conseils municipaux élisent un nombre de délégués déterminés en fonction de la population des communes, à raison d’un délégué par tranche de 300 habitants en fonction de ce nombre. »

Article 4
L’article L. 285 du code électoral est abrogé.

Les dernieres interventions

Nos propositions de lois Un tel bilan d’activité mériterait une présentation devant le Parlement

Présentation du rapport annuel consacré aux droits de l’enfant du Défenseur des droits devant le Parlement - Par / 20 novembre 2018

Nos propositions de lois Une nouvelle dérégulation du secteur du logement

Encadrement des activité des plateformes de locations pour de courtes durées - Par / 16 mars 2018

Nos propositions de lois Cette immunité n’est pas acceptable

Délit d’entrave des directeurs d’établissements publics au fonctionnement du CHSCT - Par / 31 juillet 2017

Nos propositions de lois Ces variétés continuent à être cultivées sans contrôle sur leurs impacts environnementaux et sanitaires

Moratoire sur la mise en culture des semences de colza et de tournesol tolérantes aux herbicides issues de mutagénèse - Par / 9 juin 2017

Nos propositions de lois Le CDG Express, un projet inutile et coûteux

Abrogation de la loi autorisant la ligne Charles de Gaulle Express - Par / 17 mai 2017

Nos propositions de lois Il en va de la liberté des femmes à disposer de leur corps

Inscription du droit à l’IVG dans la Constitution - Par / 10 mai 2017

Nos propositions de lois Nul ne peut être propriétaire des constituants génétiques du vivant

Limites du champ de protection d’un brevet concernant une information génétique - Par / 20 avril 2017

Nos propositions de lois Il faut permettre aux CHSCT de mieux jouer leur rôle

Comités de site pour les zones d’activités spécialisées - Par / 14 février 2017

Nos propositions de lois Des risques spécifiques liés à la spéculation foncière

Mixité sociale aux abords des gares du Grand Paris Express - Par / 21 mars 2016

Nos propositions de lois De la transparence contre la fraude fiscale

Transparence financière et fiscale des entreprises à vocation internationale - Par / 22 février 2016

Administration