[(7573|non) Le suicide est aussi le symptôme d'une société en crise - Observatoire de Prévention des Suicides - Laurence Cohen, sénatrice du Val de Marne

Tribunes libres

Parues dans la presse ou dans le journal du groupe, retrouvez ici les tribunes libres signées par les membres du groupe CRC.

Lire la suite

Le suicide est aussi le symptôme d’une société en crise

Observatoire de Prévention des Suicides -

Par / 27 novembre 2012

Avec environ 10 000 décès par an, la France est l’un des pays d’Europe les plus touchés par la mortalité par suicide. Le suicide constitue même la première cause de mortalité chez les hommes de 25 à 34 ans, selon Infosuicide.org (chiffres de 2009).Ce phénomène est très mal connu, la France manque elle-même de connaissance dans ce domaine et tarde à se doter d’outils contrairement à d’autres pays comme la Suède ou la Grande Bretagne. Or, chacun s’accorde à le dire, la meilleure manière de prévenir un risque est de le connaître.

Nous avons besoin que des équipes de chercheurs puissent, en toute indépendance, recueillir les données statistiques, aborder les pratiques suicidaires dans une approche relevant de la santé publique tout en les analysant sous l’angle social. Cela me parait particulièrement important dans le contexte actuel. Il a été démontré qu’il existe un lien étroit entre la crise et les pratiques suicidaires. Dès 2008, l’Office Mondial de la Santé alertait sur les conséquences probables de la crise financière.

Une étude menée pour l’EURES, le portail européen sur la mobilité de l’emploi, montre que le nombre de suicides n’a cessé d’augmenter depuis 2010. Mis sur le devant de la scène par les médias, les suicides à France Télécom ont permis de libérer la parole et ont ouvert le débat sur la prise en compte du mal-être au travail. Des outils de prévention fonctionnent dans certains pays, ou dans certaines entreprises, mais il n’y aucun lieu de partage des données. Le phénomène suicidaire interroge nécessairement notre société et les pouvoirs publics. À côté des efforts déployés pour lutter contre la crise, il est impératif de mobiliser toutes les énergies, de rassembler toutes les compétences et les savoirs, pour lutter également contre l’une des plus violentes de ses conséquences, qu’est le suicide.

C’est pourquoi je pense qu’il est urgent que le Gouvernement prenne en compte cette question. La création d’un Observatoire de Prévention des Suicides, que le Conseil Economique et Social recommandait déjà en 1993, permettrait non seulement de quantifier le nombre de suicides en France, mais surtout un meilleur traitement statistique indispensable pour une approche de santé publique. En créant un tel observatoire, doté de moyens spécifiques, les pouvoirs publics pourraient disposer d’éléments fiables et précis quant aux incidences de certains événements ou évolutions dans la société. Les sociologues Christian Baudelot, Roger Establet et Saadi Lahlou écrivaient déjà en 1987 que « l’expérience statistique accumulée depuis 100 ans enseigne que le taux de suicide est un indicateur social particulièrement sensible à la nature des relations que nouent entre eux les membres d’un groupe social ou d’une société ».

On peut aisément en conclure que l’augmentation du nombre de suicides est la conséquence d’un affaiblissement dans notre société des éléments de cohésion et d’intégration. Cela peut se vérifier dans le monde du travail, mais aussi chez les personnes en situation de dépendance ou de handicap, auprès des jeunes dont le suicide est la deuxième cause de mortalité. Parce que les causes du suicide sont multifactorielles, il faut un Observatoire de Prévention des suicides multifactoriel, composé d’intervenants et d’experts indépendants d’horizons différents.Cette approche pluridisciplinaire permettrait de trouver les meilleures réponses en terme de détection, de prévention et de soin, et de sauver des vies.

Les dernieres tribunes

Tribunes libres Face à la crise démocratique, quelle révolution constitutionnelle ?

Interventions des participants au colloque organisé le 5 mars au Sénat - Par / 12 mars 2018

Tribunes libres C’est l’Amérique

Trump, Obama, Clinton, Sanders... - Par / 11 novembre 2016

Tribunes libres Je m’opposerai formellement à ce projet

Projet de révision constitutionnelle et déchéance de nationalité - Par / 13 janvier 2016

Administration