[(10239|non) Pour l'application de la résolution 1325 de l'ONU - Palestine - Laurence Cohen, sénatrice du Val de Marne

Tribunes libres

Parues dans la presse ou dans le journal du groupe, retrouvez ici les tribunes libres signées par les membres du groupe CRC.

Lire la suite

Pour l’application de la résolution 1325 de l’ONU

Palestine -

Par / 5 novembre 2015

100 personnalités ont signé un appel à Ban Ki-Moon afin que la charte 1325 de l’ONU soit appliquée. Je fais partie de ces personnalités.

J’invite chacune et chacun à signer cette pétition afin que les femmes palestiniennes, tant acculées par le conflit, soient protégées :

Faites appliquer la Résolution 1325 du Conseil de Sécurité de l’ONU en Palestine

Depuis 1967, la Palestine vit sous occupation militaire israélienne. Cette occupation illégale est contraire au droit international.

Les premières victimes sont les femmes et les enfants palestiniens qui subissent une situation particulièrement alarmante. Or, 15 ans après son adoption, la Résolution 1325 sur les femmes, la paix et la sécurité, adoptée par le Conseil de sécurité des Nations Unies en octobre 2000, n’est toujours pas appliquée en Palestine.

Cette Résolution constate l’impact démesuré des conflits armés sur les femmes et les enfants en particulier, en tant que civils, réfugiés ou personnes déplacées que les combattants prennent de plus en plus souvent pour cibles. Elle affirme la nécessité de respecter scrupuleusement les dispositions du droit international humanitaire qui protègent les femmes et les petites filles pendant et après les conflits.

Or, en Cisjordanie et à Gaza, les femmes palestiniennes sont exténuées par un conflit qui dure depuis des décennies sans aboutir à une paix dans la région ; le peuple palestinien a assez payé, et les femmes palestiniennes encore davantage :

- femmes décédées dans les barrages parce que les forces d’occupation leur interdisent l’accès aux villes où se trouvent les cliniques et les hôpitaux.

- bébés morts des suites d’accouchements dans des conditions extrêmement difficiles aux abords des check points,

- maltraitance physique, psychologique et médicale des prisonnières politiques palestiniennes dans les prisons israéliennes

- alors que l’ONU avait décrété 2014, « année de la Palestine », les bombardements durant l’été de cette même année dans la bande de Gaza ont entraîné la mort de 2 143 civils palestiniens, dont 340 femmes, de 11 100 blessés, le déplacement de 500 000 gazaouis, la destruction complète de près de 50 000 logements, d’hôpitaux, d’écoles sous protection de l’ONU et brisé les rêves de milliers d’enfants. La crise humanitaire due à cette violence a un impact désastreux sur les populations, notamment les femmes et les enfants dont 200 000, selon l’ONU, ont besoin d’un suivi psychologique…

La Résolution 1325 souligne également le rôle essentiel des femmes dans la prévention et le règlement des conflits, les processus de paix et de reconstruction. Elle vise à intégrer la dimension de genre dans tous les aspects de la sécurité et stipule une plus grande représentation des femmes aux prises de décisions dans les institutions nationales, régionales et internationales, ainsi que la consultation avec des groupements locaux et internationaux de femmes.

En signant cette pétition, je demande au Secrétaire Général de l’ONU de faire appliquer la Résolution 1325 du Conseil de Sécurité de l’ONU

- en imposant à Israël de respecter pleinement le droit international applicable aux droits et à laprotection des femmes et petites filles, en particulier en tant que personnes civiles,

- en prenant toutes les dispositions et aides nécessaires pour que les associations de femmes palestiniennes puissent assumer pleinement leur rôle dans la construction de la paix.

Les dernieres tribunes

Tribunes libres Face à la crise démocratique, quelle révolution constitutionnelle ?

Interventions des participants au colloque organisé le 5 mars au Sénat - Par / 12 mars 2018

Tribunes libres C’est l’Amérique

Trump, Obama, Clinton, Sanders... - Par / 11 novembre 2016

Tribunes libres Je m’opposerai formellement à ce projet

Projet de révision constitutionnelle et déchéance de nationalité - Par / 13 janvier 2016

Administration